Conseils de culture - Arbustes sauvages

Buissons: myrtillier canadien, poivre du Sichuan, amélanchier, prunier myrobolan, cornouiller, églantiers, aronia, noisetier (non greffé), néflier
Arbustes sur tige: mûrier, noisetier greffé sur noisetier de Byzance (Corylus colurna), prunellier

Moment de la plantation
Plante en bac toute l’année en sol non exposé au gel.

Emplacement
Ensoleillé à mi-ombragé. Bien aéré. Sol suffisamment humide. Pas d’exigences particulières envers le sol – un sol de jardin riche en humus et perméable est idéal.

Plantation
Dégager un trou deux fois plus profond et large que la motte. Mélanger la terre enlevée pour le trou avec une quantité généreuse de compost / de terreau, déposer la plante dans le trou. Recouvrir la motte de 3 cm de terre au moins. Bien arroser.

Distance entre les plantes
Buissons: myrtillier canadien 2,5 à 4 m, poivre du Sichuan env. 3 m, amélanchier 2,5 m, prunier myrobolan 3 à 4 m, cornouiller 2 à 3 m, églantier 1 à 2 m, aronia env. 1,5 m, noisetier non greffé 2 à 3 m, néflier jusqu’à 4 m.
Arbustes sur tige: mûrier 3 à 5 m, noisetier greffé et prunellier 2 à 3 m

Fertilisation
Pour les fruits sauvages, un apport de compost en février/mars suffit.

Protection des plantes
Les fruits sauvages sont rarement attaqués par des organismes nuisibles et maladies. Aucune protection préventive nécessaire.

Mesures de culture/taille
On laisse pousser ces buissons plus ou moins naturellement. Au cours des premières années à partir de la plantation, la croissance est peu vigoureuse. Une fois les plantes bien enracinées, la croissance augmente. Sur les plantes plus âgées, effectuer une taille d’éclaircissage directement après la récolte ou en hiver. Enlever les rameaux les plus âgés pour ce faire. Ceci n’est la plupart des cas pas nécessaire tous les ans. Assurer une cime dégagée, bien aérée et ensoleillée. Réduction de la hauteur par la technique appelée « défourchage » réduisant les branches à une seule flèche. Mûrier : Les mûriers fleurissent et fructifient déjà en jeune âge à la base des pousses de l’année en cours. Pour conserver une petite cime : dès que la plante a bien pris racine (ce qui est remarquable à la longueur de la jeune pousse), on raccourcit à env. 20 cm la jeune pousse à la fin juin. En hiver, raccourcir de nouveau les nouvelles pousses à 15 cm. Assurer une cime dégagée, bien aérée et ensoleillée. La taille de grosses branches (plus de 5 cm) peut provoquer un « saignement ».

Noisetier sur tige: n’effectuer de taille qu’au-dessus du point de greffe. Assurer une cime dégagée, bien aérée et ensoleillée.